ORIENTATION

Préparons l'après-Bac !


Orientation, l'après-bac se prépare aujourd'hui !

La liberté de choix reste en effet totale, à l'exception des filières déjà sélectives (santé, IUT, IEP...), car elle est prévue par la loi, selon laquelle le baccalauréat est le premier grade universitaire et donne accès de plein droit aux filières non sélectives.

Pourquoi une démarche d'orientation active ?

L'orientation active a un objectif : mieux informer les lycéens de terminale, car chaque année trop d'élèves mal orientés s'engagent dans des formations universitaires qui ne sont pas adaptées à leur parcours. Soit ils sont insuffisamment préparés, soit ils n'en connaissent pas les exigences, soit les débouchés sont restreints. Résultat : un étudiant sur deux échoue en première année de licence.

Le calendrier

La procédure d'orientation active se déroule entre mi-janvier et mi-mars de l'année, c'est-à-dire après la délivrance du bulletin du premier trimestre et avant la formulation des vœux d'inscription dans les filières de l'enseignement supérieur.

L'université prononce un avis favorable ou défavorable sur le choix de filière demandé par un lycéen, en se basant sur son dossier. Cet avis est formulé à titre indicatif par l'université. Elle peut, en outre, recommander un autre type de filière qui lui semble plus adapté au dossier présenté.

Quelle que soit la recommandation de l'université, le lycéen reste libre de son choix final. Ce choix se fait ainsi à
la lumière d'une analyse objective et évitera l'engagement de nombreux étudiants dans des voies ne correspondant pas à leurs aptitudes ou offrant des débouchés limités.

Connaître les filières et leurs débouchés

En clair, il est évident qu'une université scientifique essaiera de convaincre un lycéen de série littéraire qu'il a peu de chances de réussite chez elle (il y en a qui tentent !).

Il faut s'attendre également à ce que certaines filières attirantes mais dont les débouchés sont modestes (psycho et socio par exemple) expliquent à de nombreux candidats qu'il leur faudra une forte motivation pour s'assurer des chances d'insertion professionnelle à la sortie.

De même, un futur bachelier pro se verra probablement conseiller de tenter une filière avec un meilleur encadrement (IUT par exemple) plutôt qu'une première année d'université généraliste (licence de sciences par exemple).

Il n'est donc pas question de sélection, ni même d'autocensure : le futur bachelier, s'il sait ce qu'il veut, s'il peut confronter ses acquis à ce qui l'attend et détient les bonnes informations sur les parcours d'études, saura faire le bon choix entre un objectif irréaliste qui rend l'échec probable et un objectif à sa portée compatible avec ses aspirations. En tout cas, on vous le souhaite !

 

C'est quand ?

dès maintenant, informez-vous sur les formations qui vous intéressent.

www.admission-postbac.fr : incontournable !

Dans le cadre de l'orientation active, le portail www.admission-postbac.fr a été mis en place pour simplifier les démarches des futurs étudiants en regroupant sur un seul site un ensemble de formations de l'enseignement supérieur.

À partir de cette adresse, vous pouvez :

 

©WapEduc

Retour
Accueil WapEduc