ORIENTATION

Les métiers de services à la personne

Les métiers des services à la personne

 Pour les enfants 

Si vous aimez les enfants, vous pouvez envisager de les garder et/ou de les accompagner dans leurs déplacements. Compte tenu du nombre insuffisant de crèches et de systèmes périscolaires dans les écoles, des milliers de foyers sont à la recherche d'une solution de garde pour leur(s) petit(s) chéri(s) ! Vous avez le droit de postuler sans diplôme particulier, mais une formation comme un CAP Petite enfance ou un BEP carrières sanitaires et sociales sera incontestablement un « plus ».

Pour devenir assistante maternelle agréée et garder les têtes blondes à votre propre domicile, vous devrez être... agréé (logique, non ?) par la PMI, la Protection maternelle et infantile, qui dépend du conseil général de votre département. Cet agrément est attribué après enquête.

Non seulement vous aimez les enfants, mais vous avez la fibre pédagogique ? À vous le soutien scolaire - vous devrez avoir au moins votre bac - ou les cours à domicile. On recrute alors à bac + 3 ou 4, et le tiercé des matières les plus demandées est maths-français-anglais. De nombreuses entreprises se sont spécialisées dans le créneau, sur l'ensemble du territoire.

Pour les personnes dépendantes

Certaines personnes fragilisées parce que très âgées, handicapées, accidentées ou malades ont des besoins particuliers : aide à la toilette, pour s'habiller, pour manger... tant les gestes de tous les jours sont difficiles pour elles. Elles ont aussi souvent envie d'un accompagnement plus social et culturel, par exemple pour se rendre à un spectacle ou se promener. Les diplômes d'État d'aide médico-psychologique (en deux ans) ou d'auxiliaire de vie sociale (en 9 à 36 mois), notamment, vous préparent à exercer auprès d'elles.

Pour les gens qui sont... juste débordés

Même les plus dynamiques des parents peuvent avoir du mal à tout cumuler (demandez à votre mère ce qu'elle en pense). Quand un professionnel peut les décharger du petit bricolage, de l'entretien de la maison ou du jardin, du repassage, de la promenade du chien, des courses, voire de la paperasse administrative, ils apprécient (croyez-moi sur parole).

Dans le même esprit, les femmes qui passent leur temps à jongler et à courir partout n'ont pas toujours le temps d'aller chez le coiffeur ou l'esthéticienne. Raison pour laquelle on voit, de plus en plus, des professionnels de la beauté se déplacer au domicile de leurs clientes (on recense plus de 8 000 coiffeurs à domicile en France !). Ils doivent évidemment avoir les mêmes diplômes que leurs confrères qui exercent en salon. Par exemple, pour coiffer à domicile, il faut obligatoirement avoir son CAP et deux années d'expérience.

Pour un coup de main ponctuel

Avec un bac +2 ou +3 dans le domaine de l'informatique, vous serez capable d'offrir votre aide et votre assistance à ceux qui sont perdus avec leur ordinateur ou leur connexion Internet (et ils sont encore nombreux).

Dans un autre rayon, vous pouvez aussi proposer un service de « grand nettoyage », ou d'aide à la préparation d'une réception... tout est possible !

En pratique

Il est envisageable de vous installer à votre compte, par exemple avec le statut d'auto-entrepreneur, ou de travailler en partenariat avec une agence, ou encore de devenir l'employé direct de la personne auprès de laquelle vous intervenez, grâce au système des chèques emploi-service.

Mais on l'oublie parfois, vous pouvez aussi être salarié, de manière plus classique, par une structure qui sera votre employeur (association, école, maison de retraite...)

Si on estime aujourd'hui à 2 millions le nombre des particuliers employant des salariés à domicile, 6 millions de foyers seraient demandeurs de services à la personne, essentiellement dans les grandes villes, mais aussi en milieu rural...
... alors, du travail, il y en a ! 

 

Le travail au noir, c'est illégal et dangereux

Les services de l'État estiment à environ 200 000 les emplois au noir pour les seuls services d'entretien de la maison à destination des particuliers. Non seulement ces « employeurs » risquent des amendes, mais les personnes qui travaillent pour eux ne seront pas couvertes en cas d'accident...

Et sur le web...

Précipitez-vous sur www.servicealapersonne.gouv.fr  un site officiel très riche en infos diverses.

Parole de pro

« Un nombre croissant de familles fait appel à des organismes de soutien scolaire à domicile : les parents sont aujourd'hui très stressés, ils ont peur pour l'avenir de leurs enfants. C'est pourquoi le secteur est en plein développement, et les demandes d'intervention dépassent souvent la capacité d'offre des organismes sollicités ! »

Anahita Roane, intervenante en soutien scolaire à domicile.

Les chiffres du secteur

Presque 2 millions de personnes travaillent aujourd'hui dans le secteur des services aux personnes, et plus de 100 000 emplois y sont créés chaque année.

On estime le chiffre d'affaires de la branche à 15,6 milliards d'euros en 2008, avec un taux de croissance de 10 % pour la même année.

Râleurs s'abstenir

Attention ! Ces métiers ne sont pas faits pour vous si vous êtes d'un tempérament colérique, impulsif ou trop renfermé... une de leurs caractéristiques essentielles étant de créer et de maintenir du lien social.

 

©WapEduc

Retour
Accueil WapEduc