ORIENTATION

Débouchés après la fac

44 % des diplômés de lettres et sciences humaines travaillent dans l'Éducation nationale et 37 % dans le secteur privé.


44 % des diplômés de lettres et sciences humaines travaillent dans l'Éducation nationale et 37 % dans le secteur privé, selon une étude du Céreq (Centre d'études et de recherche sur les qualifications).

Dans le même temps, 70 % des jeunes diplômés de sciences sociales (droit-économie-gestion) et 50 % des diplômés en "sciences dures" exercent dans le privé. L'info intéressante, c'est que, trois ans après leur sortie, 81 % des jeunes ayant obtenu leur plus haut diplôme en lettres et sciences humaines ont un emploi et 8 % sont au chômage, soit le même taux d'insertion que celui des diplômés de sciences dures et en droit-économie-gestion.

Voilà qui remet à sa place une idée reçue.

En revanche, la nature des employeurs et les conditions effectives d'emploi sont moins avantageuses pour les diplômés de lettres et sciences humaines : dans le secteur privé en effet, les postes de cadre sont davantage pourvus par les diplômés en droitéconomie-gestion ou en sciences dures, quel que soit le niveau de sortie.

Ainsi, seul un quart des diplômés de lettres et sciences humaines occupent un poste de cadre, alors que c'est le cas pour 61 % des diplômés en sciences dures. De même, à niveau de formation équivalent, les diplômés de lettres et SH sont moins bien payés.

Ça n'est pas une surprise, mais au moins les chiffres sont précis !

©WapEduc

Retour
Accueil WapEduc