ORIENTATION

Métiers de la santé

Étudiants en médecine, futurs dentistes ou pharmaciens, passez votre chemin : cet article n'est pas pour vous...


Étudiants en médecine, futurs dentistes ou pharmaciens, passez votre chemin : cet article n'est pas pour vous. Car vous êtes sur les rails que vous avez choisis et n'avez nul besoin de nos lumières. Nous nous adressons aujourd'hui à ceux qui n'ont pas tenté la PACES mais qui se verraient quand même bien en blouse blanche. Et il y en a !

Bien des formations peuvent en effet être envisagées dans la branche (y compris pour ceux qui n'ont pas décroché un bac S avec mention ou que la vue du sang fait tomber dans les pommes) dans les trois grandes familles qu'on distingue généralement.

Chez les soignants : l'aide-soignant est recruté sur concours administratif (de niveau C), l'assistant dentaire a un certificat de qualification (accessible après la 3e), l'infirmière a suivi les cours d'une école sur concours (avec un bac ou une bonne expérience d'aide soignante)...

Chez les rééducateurs et réadaptateurs, on trouve notamment les diététiciens (bac +2 : BTS diététique ou DUT Génie biologique option diététique), les kinésithérapeutes, les orthophonistes (bac +4), les opticiens (BTS), les prothésistes dentaires (CAP et plus)...

Chez les administratifs : secrétaires médicales (avec un bac ou un BEP sanitaire et social), cadres hospitaliers ou directeurs d'hôpitaux (école sur concours après une licence)...

Un site officiel
Allez donc jeter un œil sur le site www.metiers.santesolidarites.gouv.fr ! Il permet de découvrir un grand nombre de professions et de cursus vers lesquels se diriger, en fonction de critères thématiques et/ou régionaux.

Les études qui mènent à ces emplois en blouse blanche vont donc du CAP au bac +... 15 ! Toutefois, si vous voulez vous lancer dans une profession de la branche santé, vérifiez que vous avez bien le profil : vous devez être aussi dévoué aux autres que patient, doté de grandes qualités humaines (ça va vous faire un choc mais... le Dr House est un personnage de fiction !), être résistant à la fatigue et au stress, ne pas ménager votre peine, ne pas compter vos heures... 

Ces conditions remplies, vous pouvez foncer, vous former et choisir de vous faire embaucher en tant que salarié ou de monter votre propre cabinet.

Le professionnel qui s'installe à son compte devient alors son propre patron. Mais pour réussir, il faut savoir faire preuve d'une grande rigueur, et pouvoir supporter l'effort financier parfois considérable que suppose une telle démarche (loyer du local professionnel, achat de matériel...). C'est pourquoi on conseille souvent, avant de se jeter à l'eau, de travailler quelque temps dans une structure ou comme remplaçant (certains petits malins qui ont tout compris effectuent cette étape dans les îles...).

©WapEduc

Retour
Accueil WapEduc